Non au harcèlement

Plan de lutte contre le Harcèlement

Année scolaire 2017-2018

Voici une Vidéo produite par des élèves de seconde

non-au-harcelement

 

Que faire?

 

1 – Information -Prévention

  • Information

La journée « Non au harcèlement » Jeudi 9 novembre 2017 est l’occasion d’informer l’ensemble de la communauté éducative sur cette cause :

  • Une grande campagne d’affichage a lieu dans l’établissement : Accueil, hall du premier étage, couloirs, CDI, panneau lumineux.
  • une information générale de sensibilisation est faite à toute l’équipe enseignante. (rappel de l’importance de la cause, demande de vigilance à tous, rappel des signaux alertant). Le lien avec le site « nonauharcelement » est également transmis. Les professeurs sont invités à choisir ce thème pour illustrer leurs cours ce jour là.
  • En direction des parents : Sur Pronote et sur le site internet du lycée, le numéro vert 3020 est clairement indiqué ainsi que le lien avec les sites Agir contre le harcèlement, «nonauharcelement ».
  • Prévention
  • Lors des élections des délégués des classes de seconde, en présence des professeurs principaux, à la fin de la séance, un petit débat est engagé avec les élèves sur le thème du harcèlement. (septembre 2017)
  • Participation d’une classe de seconde au prix « Non au harcèlement 2017-2018. »: travail en cours de Français, implication importante du professeur et des élèves de la classe pour la réalisation d’une vidéo. (de novembre 2017 à janvier 2018).

Une présentation du clip sera organisée au CDI en présence du professeur de Français, de tous les élèves de la classe et des membres de la communauté éducative. (mardi 6 février 2018)

  • Construction et mise en place de séances de prévention dans les classes de seconde, séances animées par les CPE et les professeurs principaux (de février à mars 2018).
  • Climat scolaire : travail au quotidien de toute l’équipe de la vie scolaire. Dès l’accueil, dans les couloirs, le hall du lycée l’équipe assure une présence bienveillante et attentive, dans le respect du règlement intérieur pour assurer une paix scolaire de tous les instants.

2 – Détection

a – Ambassadeurs lycéens

Participation de deux élèves, accompagnés des CPE, à la formation au dispositif des Ambassadeurs lycéens contre le harcèlement proposés par le rectorat (avril 2018).

b – Les élèves « Sentinelles »

Suite à cette formation, mise en place d’un groupe d’élèves ambassadeurs lycéens, élèves volontaires qui seront formés par leurs pairs et par les CPE. Les ambassadeurs pourront ensuite passer dans les classes et se présenter à leurs camarades afin qu’ils les identifient et puissent faire appel à eux en cas de besoin. En effet, ces référents seront les « sentinelles » du lycée, il ne leur sera pas demandé de prendre en charge leur camarade mais plutôt de les accompagner vers les adultes pour se faire aider.

C –  Quelques règles simples

  • Développer une écoute bienveillante et un regard vigilant.
  • Prendre en compte toutes les formes de violences.
  • Porter attention à tous les signaux (retards, absences répétées, changements de comportements, agressivité, violence inhabituelle, isolement, moqueries, affaires abimées…)
  • S’interposer immédiatement en tant qu’adulte dans et en dehors de la classe
  • Croiser les regards avec tous les acteurs concernés dans ou autour de l’établissement : analyser, traiter, sanctionner de façon éducative
  • Associer les parents

     d – Mise en place d’une grille de repérage

Pour faciliter la détection des situations de harcèlement, mise en place et diffusion d’une grille de repérage permettant de croiser les regards sur l’élève en cas de doute.    (Voir en annexe)

3- Prise en charge

Le chef d’établissement doit être informé de toutes les situations de harcèlement ou de cyber harcèlement. Il est responsable de leur traitement et notamment du signalement de l’incident au DASEN, à la police  et le cas échéant au procureur de la république.

Sous la responsabilité du chef d’établissement, une personne ressource peut être désignée au sein de l’établissement afin d’organiser la réponse, qui doit être collective et reposer sur le croisement des regards des différents professionnels.

Protocole de traitement de cas de harcèlement :

  • Recueillir le témoignage de l’élève
  • Mener les entretiens avec les élèves témoins séparément, avec l’auteur présumé, avec les parents des victimes, témoins et auteurs. L’objectif de ces entretiens est de recueillir la parole de chaque élève afin de comprendre pour agir au mieux. Il est conseillé de consigner par écrit les éléments relatifs à la situation.
  • Décider de mesures de protection de la victime car il est important pour l’élève de vivre sa scolarité dans l’établissement en toute sécurité: renforcement de la vigilance en informant l’ensemble des personnels ; mobilisation d’élèves proches de la victime, pour accompagner l’élève et susciter la solidarité entre pairs ; prise en charge par la psycop ou l’infirmière ; orientation éventuelle de la victime vers des centres de soins (maison des ados, Espace Santé Jeunes).
  • Décider de mesures de punitions, sanctions, mesures de réparation pour les auteurs. Il est important de prononcer la sanction la plus adaptée aux faits de harcèlement. Sans prise de conscience réelle de la gravité des faits par l’élève auteur, la situation pourrait se reproduire et ainsi mettre en danger l’élève victime.
  • Suivre la mise en œuvre des mesures prises, rencontres régulières avec la victime, contacts avec ses parents et faire des points réguliers de l’évolution de la situation.